PARTAGER

Aujourd’hui, les femmes font de plus en plus attention à leur apparence et surtout à leurs ongles. Elles les veulent soignés, vernissés et longs. Face à ce contexte, de nouveaux métiers ont vu le jour dans le domaine de l’esthétique. Si le coiffeur s’occupe essentiellement des cheveux, le prothésiste ongulaire est le spécialiste de la beauté des mains. A  l’instar des manucures traditionnelles, il maîtrise également la pose des faux ongles et le Nail Art.

Le profil nécessaire pour devenir prothésiste ongulaire

Le prothésiste ongulaire est généralement une femme. Mais depuis quelques années, les hommes sont de plus en plus nombreux à exercer ce métier. Néanmoins, le genre importe peu. Avant tout, l’habileté manuelle et le sens artistique de la personne  comptent beaucoup. En effet, pour être un expert de la beauté des ongles, il faut avoir de l’imagination, car les demandes des clientes sont parfois exubérantes. La moitié de la clientèle se présente à l’institut avec des modèles précis tandis que le reste préfère donner libre cours à l’inspiration du professionnel de l’esthétique. Par ailleurs, pour pratiquer ce métier, on doit également faire preuve d’un réel sens de l’écoute et du contact. Chaque femme a ses goûts et ses envies. Si certaines clientes recherchent des ongles plus sophistiqués, d’autres prônent la discrétion. Pour les satisfaire et les fidéliser, le prothésiste ongulaire doit donc répondre à leurs désirs.

Les compétences nécessaires pour devenir prothésiste ongulaire

Depuis 2014, il faut impérativement détenir un CAP en esthétique -cosmétique pour devenir prothésiste ongulaire. En effet, il s’agit d’un métier artistique certes, mais le professionnel doit maîtriser certaines techniques pour assurer la qualité de son travail. Le champ d’intervention de cet expert est multiple et ne se limite pas à la manucure traditionnelle. Il doit avoir  des compétences nécessaires pour mener à bien le diagnostic préalable avant la pose des prothèses qui  sont  contre-indiquées chez certaines personnes, notamment les diabétiques. Le prothésiste ongulaire devra également examiner préalablement les ongles pour savoir si ces derniers sont compatibles avec les  produits utilisés. Enfin, la parfaite maîtrise des techniques de décoration ongulaire est un critère indispensable. De nombreux organismes proposent une formation en onglerie et délivrent des certifications professionnelles.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here