PARTAGER

À la naissance d’un enfant, il lui est donné un petit carnet : le carnet de santé. En effet, lorsque les parents déclarent un enfant, un carnet de santé est naturellement décerné à l’enfant. Mais acquérir ce carnet est devenu un simple automatisme, si bien que de nombreux parents ignorent sa réelle utilité. Or, ce carnet est sensé accompagner l’enfant jusqu’à ses 16 ans, afin de s’assurer qu’il ait toujours un suivi médical adapté et approprié.

Usage n° 1 – Référence médicale

Lorsqu’il s’agit de la santé d’un enfant, le carnet de santé est le document dans lequel est inscrit tout l’historique médical de celui-ci. Cela permet aux médecins de l’enfant d’avoir un suivi de la santé de celui-ci, de connaître ces antécédents médicaux, d’avoir connaissance des maladies chroniques et des allergies déjà détectées.

Comme mentionné précédemment, le carnet de santé est donné automatiquement aux parents une fois que l’enfant est déclaré à la mairie. Ce carnet est utilisé par l’enfant dès sa naissance jusqu’à l’âge de 16 ans, et il recèle toutes les informations médicales le concernant ; allant de son poids à la naissance, de son groupe sanguin aux éventuels soins ORL, hospitalisation, etc.

Usage n° 2 – Suivi de vaccination

Toutes les vaccinations faites à l’enfant dès son plus jeune âge sont évidemment mentionnées dans le carnet de santé. La date de vaccination, le type de vaccination et l’éventuel besoin de rappel sont tous y mentionnés. Autant les vaccins obligatoires que les vaccins facultatifs y sont enregistrés.

Les vaccins obligatoires sont notamment :

  • la coqueluche,
  • l’hépatite B,
  • la méningite,
  • le pneumocoque,
  • le méningocoque C,
  • la rougeole,
  • les oreillons et la rubéole (ROR).

Il existe d’autres vaccins importants, mais non obligatoires en France, mais qui le sont à l’étranger. Lors d’un voyage hors de la France, il est donc nécessaire de vérifier quels sont ces vaccins. Aussi, de s’assurer ensuite de faire vacciner l’enfant selon les exigences demandées et de mettre à jour le carnet, en guise de preuve.

Usage n° 3 – Un document officiel

Tout comme un carnet de vaccination ou un extrait d’acte de naissance, le carnet de santé est un document obligatoire qui sert de carte d’identité sanitaire à l’enfant. Chaque enfant doit donc obligatoirement posséder ce carnet jusqu’à ses 16 ans. De ce fait, un remplacement est nécessaire en cas de perte.

Pour remplacer un carnet de vaccination, il faut se référer au centre de Protection Maternelle et Infantile. Parmi les documents nécessaires à ce remplacement, un acte de naissance est demandé.

Usage n° 4 – Outil de conseils et d’informations

Outre le fait d’un simple carnet d’enregistrement de faits médicaux sur l’enfant, le carnet de santé est en quelque sorte un petit manuel pour suivre la santé dudit enfant. Le carnet indique notamment les gestes et le protocole à suivre en cas de problèmes portant atteinte à la santé de l’enfant. Le carnet donne aussi quelques astuces pour les soins quotidiens à prodiguer à l’enfant, et fournit également une liste en guise de rappel des vaccins, des tests, et des visites médicales obligatoires.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here